En Vérité je vous le dis, le temps passe et nous le regardons sans rien voir.

Elastique est le temps et il est plastique aussi.

En langue vulgaire, voici : je reviens, comme si un seul jour s'était écoulé, sans rien à redire ni à rattraper.

Et en effet un seul jour car dans L'Appartement le Temps souffle lent et court, et parfois il s'enroule en lourde pelote et se déspirale en un instant Dzouinggg, dzouinggg... and so on, et parfois il attend, impavide, que Quelque chose arrive. Ce Quelque chose qui un jour créa Quelqu'un qu'on attendit longtemps, longtemps, et peut-être toujours.

Et bien voilà, messieurs dames, jeunes gens, oiseaux hurleurs, vers silencieux, habitants de la terre, objets rampants identifiés ou pas, les animés comme les éteints, voilà, je suis revenue et je vais revenir encore.

- Ah tiens ! soupire Troudup, et ce soupir de Troudup s'étendit très loin, il était plus qu'urgent qu'elle se repointe La Taulière, parce que n'est-ce pas, il fait soif par chez nous, et c'est pas l'eau qu'Il nous fout sur la gueule qui peut soulager La Soif.

- Si ça se trouve, dit Nono du Petit Renard, si ça se trouve elle a eu peur qu'on l'accuse de sous-louer L'Appartement.

- Comme à Frigide Barjot on l'a reproché, enchaîne Fabienne Berman.

- Mais  oui, dit Astrid en observant les étoiles de l'oeil qui ne parle pas, mais oui, elle a pu craindre, à la vue de Mars empalant La Grande Ourse, que Les Autorités lui retire la jouissance...

- ...de L'Appartement, de L'Appartement, dît Dolstein.

Dostein, sybilline comme à son habitude, laisse toutefois percer, oh! discrètement, une joie intense que seuls peuvent percevoir Ceux-qui-entendent-sa-voix, c'est-à-dire Ceux-de-L'Appartement.

Du son de sa voix jaillit le bonheur de retrouver place dans le monde de tous, chez les Vivants, chez les Réels. La joie de quitter l'ombre froide et la solitude du personnage oublié de son Auteur pour la chaleur vibrante des chairs palpitantes.

Et je vous le dis aussi, Moi La taulière, La Patronne, Celle Qui Qui, enfin moi quoi, j'en pense autant.