Louka, ça ne lui plaît pas cette histoire de tracts mais les histoires qu'elle doit résoudre ne lui plaisent jamais.

Quand elle était comédienne, elle portait aussi de ces personnages qui l'emmenaient où elle n'aurait pas voulu aller, mais c'était la règle du jeu, depuis qu'elle est flic, c'est toujours avec le réel qu'elle doit vivre et avec le réel, pas de règle.

Elle a interrogé les vieilles dames, Denise de Lhéry, Paulette Dolstein, entre la mémoire du village et sa psychanalyse, elle a reçu beaucoup d'informations mais aucune réponse, trop de pistes, aucune preuve.

– 6 –

Timide

Il était une fois un bâtard. Arnaqué par ses parents avant la naissance c’est la loi des pauvres cloches.

Il était couleur café, il marchait comme en dansant, il avait le rythme-dans-la-peau-dis-donc.

Comme il n’avait rien à dire on l’appela Timide.

Ses parents n’eurent pas à le marier pour se débarrasser de lui car ils l’abandonnèrent à la naissance, ce qui montre qu’ils savaient prendre les décisions au bon moment.

Comme il était bâtard, Blanche-Neige ne voulut  jamais de lui, ce qui pourtant n’aurait pas porté à conséquence, car, comme chacun sait, Blanche-Neige est une saleté d’enfoirée de putain de grosse salope.

Timide vivait à l’écart du village dans la maison d’un absent, il aurait mieux fait de se planter dans le jardin où les fleurs et les arbres exubèrent. 

Il n’aura jamais d’enfant, la Chronique de Timide est chiante parce que Timide est chiant.

Louka hésite, elle relit les 5  précédents, son instinct de comédienne lui dit que la psychanalyste n'est pas un second rôle.

- Ho les Fred! convoquez Paulette Dolstein, 15 h au PC, amenez-moi le facteur.

- Ce qui est dit sera fait.

Elle ne sait pas comment ils font, où qu'elle soit, les deux Fred sont toujours dans son ombre.

- Et convoquez aussi...

- Melle de Lhéry. Au PC, 18h30 ? 

Comment ferait-elle sans les deux Fred ?