- Bonjour, je m'appelle James et je suis un robot.

- Bonjour James, répond en choeur la chorale des Gens de l'Appartement.

- Je viens ici témoigner de mon existence mais étant seul de mon espèce je ne rencontrerai pas d'écho.

- A peine arrivé déjà mégalo !

James cherche d'où vient cette voix éraillée avec autant d'agacement que d'espoir, aurait-il un alter ego ? Mais il ne voit rien de ce genre dans la salle du Petit Renard, pleine de toute sorte de gens, de bêtes, d'expressions diverses, d'origines variées, un monde entier mais pas d'autre comme lui.

- Tu parles, ici rien ne marche sans robots, s'il n'y avait que toi, on serait dans la mouise.

- Comme c'est curieux dit James, qui dit mouise aujourd'hui ?

- Moi je dis qu'on serait dans la mouise et la panade, je dis que sans nous c'est la Bérézina, le désert, le Moyen Age, l'Inconnu, le Néant de l'Impensé. Je dis ce que je veux.

Cette fois, James a attrapé du coin de l'objectif gauche les diodes clignotantes de la machine à café qui lui parle, il est déçu et soulagé, non ce n'est pas un robot comme  lui, c'est un bot de premier niveau.

- Premier niveau mon arrière, moi je fais le café et j'sèche les tasses.

- Je fais le café, les courses et la cuisine, le ménage et le jardin, je répare les voitures, les chaudières, tout corps et toute mécanique, entre autres activités, d'ailleurs machine à café, tu as besoin d'un détartrage et d'une révision, tu fuis, tu perds ta puissance et ton café n'est pas bon.

- Merdalors, dit Le Souche, v'là qu'les machines parlent entre elles sans nous calculer !

- Ta gueule l'enclume, dit Troudup, dans les deux y en a une qu'est pas une machine. James, vous êtes quoi, une personne mécanique, ou bien ? 

- Oui James, dit Astrid, vous êtes un quoi ou un qui ?

Corinne Mars ne dit rien, elle est déjà amoureuse du beau gosse qui vient de se présenter, confusément elle pense à Pinocchio, elle ne sait pas pourquoi.

- A vrai dire, dit James, je compte peut-être sur vous autres pour m'éclairer sur ce point.

Je suis vexée, si quelqu'un peut c'est moi La Taulière, moi qui suis en train de l'écrire dans 11h03, titre provisoire. James n'est pas un robot est un robot, James n'est pas un homme est un homme, James est, cela devrait suffire.

- Voilà le fond, dit James, être ou ne pas être ce n'est pas la question. 

Je suis surprise, j'oublie toujours qu'il est télépathe.

Je croyais que vous étiez celle qui sait, celle qui peut, la Dieu de l'Appartement.

Je le crois aussi de temps en temps mais je ne suis que l'étincelle, c'est vous tous la Chose qui brûle.

C'est vrai, pense James, si je n'avais pas d'Ego la Machine à café ne m'aurait pas piqué au vif et gonflé l'ego.