04 juillet 2010

Joie ! Odeurs ! Plaisir !

C'est Tatave qui zinzille autour de l'écran, autour de moi, autour de tout ce qui bouge qui transpire et qui sent.

- Zzzz! Zzzz! C'est la belle saison, la saison des amours! La saison où tout meurt et tout pourrit! C'est la saison du Bonheur!
DO ! Le DO il a bon dos !
RÉ! rayon de soleil d'or !

Voilà Tatave mélomane, elle hurle la Mélodie du bonheur à cinq heures du matin.

- C'est qu'après il fera trop chaud, dit-elle, et que je serai occupée à voler pondre sentir vibrer, ah! Ah! C'est merveilleux.

- Il me semblait, lui dis-je, que vous étiez engluée dans le cerveau d'Emile Testard?

- C'est une autre histoire, la Tatave d'autrefois bricole dans cette cervelle molle. La Tatave d'aujourd'hui est une mouche libre, mon destin m'appartient, rien ne m'arrête.

Et zzzz, et Zzzz, et Zzzz ! MI c'est la moitié d'un ...

Oups! Elle vient de se faire gober par un pigeon.

La paix règne à nouveau, je bois mon café, sur le balcon, regardant le pigeon tousser, hoqueter et puis, bien sûr,
car je m'en suis mêlée, cracher Tatave.

C'est difficile de résister au pouvoir absolu, il me suffit de quelques mots pour redonner vie à cette mouche enchantée.

- Zzz! Zzzz! Voyez quel talent m'habite! Voyez quelle force me porte! Je m'en suis sortie encore une fois! Tel Jonas pouité hors de la baleine! Car je suis une Élue!

Et elle reprend sa chanson, là où le pigeon l'avait interrompue.

- FA c'est facile à chanter

  SOL c'est là que j'vais tomber,

  LA c'est là que j'veux aller

  SI c'est siffler comme une mouche

  ce qui nous ramène à DO DO DO DO DO !!

- Julie Andrews en blatte ailée, dis-je, c'est un bel effort mais ça ne vole pas haut, ah! ah!

- Mathé Altéry s'il vous plaît, répond-elle pincée, car si je danse en anglais, c'est en français que je chante.

 

Posté par Marite de Vos à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


02 juin 2010

Bzzz bzzz bzz

Mademoiselle Tatave

La Dieu des Tatave, l'Impératrice des mouches pouvait me faire n'importe quelle vie et elle me finit,
bzz bzz, sur une frite molle, froide, bzz, avalée sans y penser par un employé de bureau à la cantine du Ministère!

Les Dieux ne méritent pas leurs créatures.

J'ai passé du temps dans ce type, je ne savais pas ce qui se passait, je ne comprenais rien à l'histoire.
Jusqu'à mon identité impossible à fixer, bzz, bzz, bzzz, mademoiselle Tatave! Je suis un monsieur à qui on dit mademoiselle.


Etre un personnage impose parmi beaucoup de contraintes, bzz, bzz, celle de n'avoir accès qu'au contexte de l'auteur, bzz, bzz.
Mon contexte est très étroit, la cantine, une frite, avalé par le type, et c'est tout.

Si la Dieu n'était pas partie chez Les Oubliés de l'ADSL, je n'aurais jamais pu sortir de ce corps.
Mais, bzz, bzz, grâce au blog, je peux balader dans le temps et l'espace, bzz, bzz.


Cette Tatave est d'une ingratitude crasse, je lui ai donné la vie, je lui ai donné une histoire et là où je l'ai envoyée, beaucoup de chercheurs m'auraient suppliée d'aller!

Oui il y a la frite froide, oui, il y a la cantine sauf qu'elle n'a pas fini dans un système digestif mais dans un cerveau en pleine activité.

Elle a eu l'occasion unique d'observer de l'intérieur le Grand Mystère, et elle se plaint? me reproche de lui avoir donné du mademoiselle alors qu'il aurait fallu l'appeler monsieur? Trouve sa vie trop petite?

Cette mouche est une idiote.
Va te plaindre ailleurs Tatave, ton Dieu n'a pas besoin de toi.

Tatave est saisie par ma diatribe.

Saisie que son Dieu s'adresse à elle directement, et surtout, pénétrée de la Vérité que je viens de lui révéler, elle ne sait que faire pour se faire pardonner.

Elle supplie, elle bzz à tout va, elle fait des arabesques, des looping, elle rit, elle dit

- Appelez-moi comme vous voulez, oh Dieu Tout Puissant, Tout sSchant, Dieu Tout Tout,je serai le Mouche Demoiselle, ici Tatave, le Travelo de Dieu!

Je lui pardonne sans trop d'hésitation, Dieu a besoin de toutes ses créatures.

En son for intérieur
 Tatave se réjouit, bzz, bzz, mais elle a peur aussi. I

nvestie d'une énorme mission, explorer le cerveau de monsieur Machin, elle découvre la responsabilité, le libre arbitre, la conscience.

C'est beaucoup pour une mouche.


Posté par Marite de Vos à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,