03 juin 2010

Il en est revenu

Jésus

- J'ai hésité un certain temps.

- Hésité à quoi faire?

- A venir ...ici.

Il dit "ici" avec un dégoût insultant.

-Il ne fallait pas vous forcer mon bon, personne n'est obligé de venir ici.

- Vous m'y avez contraint.

- Alors ça, c'est un mensonge éhonté, je ne contrains personne, j'en suis incapable, si je pouvais! Ah si je pouvais! 

- Vous avez écrit sur moi, vous avez écrit mon nom.

- Moi? Moi!! Moi j'ai écrit sur vous? Moi?!
Ah oui, c'est vrai, une petite nouvelle. Écrit sur vous, c'est beaucoup dire pour quelques pages. Alors c'est comme ça que ça marche? Avoir écrit ouvre L'Appartement au sujet?

- Moi, un sujet?

- Eh bien oui, ou aux personnes si vous préférez, ou je ne sais pas comment vous nommer moi, Jésus? Vous êtes bien Jésus, c'est ça? Le Jésus?

- Soi-même,
et il me tend sa carte de visite:

Jésus Christ,
Fils de Dieu,
reçoit sur Rendez-Vous

- Ah,  ce Jésus-là! (si j'avais su qu'il y aurait des suites, je lui aurais donné plus de bon sens) Mais dites-moi, vous ne viendriez que sur invitation?

- C'est un fait, je ne serais pas "ici" autrement.

- Comme les vampires alors, qui ne pénètrent un lieu que s'ils y ont été formellement invités?

Il me regarde, agacé, il ne sait pas ce qu'est un vampire, il chasse une mouche qui lui tourne autour, Tatave?

- Eh Tatave? C'est vous?

- Vous parlez aux mouches?

- Je parle à qui je veux, je vous parle bien, à vous. Qu'est-ce que vous venez faire ici?

- Je viens voir du monde! Quelques apôtres, ça me ferait du bien, je m'ennuie, vous ne pouvez pas savoir! Vous m'avez laissé avec Ponce se moquant de moi, et depuis, rien.

- Pilate? Alors lui  aussi il pourrait faire un tour par ici?

- Je ne crois pas, vous savez ce que c'est, une région à gérer, l'occupation romaine, ce genre de choses. 

- Mais vous aussi vous aviez des trucs à faire.

- J'aurais eu si vous m'aviez pourvu des attributs de mon mythe au lieu de me projeter en  fils à papa qui a déçu son Père.

- C'est vrai, mais je vous ai donné le choix d'échapper à la suite.

- Vrai aussi, j'ai renoncé à la fin traditionnelle mais du coup, je n'ai plus d'histoire.

- Et alors? Des apôtres?

- Si c'était possible, ça serait pas mal.

- Bon, je vais voir ce que je peux faire.


Posté par Marite de Vos à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :