29 janvier 2017

Flipp Flipp Flapp

Flipp flapp flipp flipp... Kiii ! Puik ! Kii! Ki!!!

- Wouah ! Wouah ! Léon ne sait plus parler, il redevient chien dans l’Appartement transformé en volière.

- Flishhhh ! Frashhh! Vvvvvvhh…

Mandarins, cardinaux rouges, serins, canaris oranges, jaunes, blancs, des tarins, et même deux perruches bleues, et une volée d’enfants qui courent sous les oiseaux  de toutes les couleurs, ça court et ça vole partout, Léon saute, la surprise le surexcite et lui rend sa nature, Troudup rit dans son coin, avachi dans un fauteuil, il croit qu’il rêve, Braise est ravie, Paulette Dolstein et Robert Dieu oublient de prendre des notes, tous les Gens de l’Appartement regardent ébahis les enfants et les oiseaux. 

Une gaieté sourde neige dans L’Appartement, des oiseaux, des enfants, comme si on n’avait jamais vu ça.

Le fait est, ils n’ont jamais vu ça, c’est la première fois que les enfants déboulent ici, il était temps de leur laisser de la place.

 - Ils en ont marre, dit Doudou qui ne sait pas marcher mais qui cause bien.

- Ben oui, dit Tara la petite fille blonde très frisée, ils peuvent pas s’amuser dans leur cage, ils peuvent pas courir partout.

- On a fermé les fenêtres, quand ils auront bien joué, on les rangera, dit Guigui un petit blond décidé.

- Bonjour tout l’monde, on est les gosses et eux, c’est les oiseaux de Papa.

- Bonjour les gosses, répond La Rumeur, L’Appartement tout entier, ses Histoires et ses Gens, salue les nouveaux arrivants.

Il était temps, dit Braise.

- Vont-ils s’effrayer de ma présence ? se demande Dracula qui vient quand même se présenter.

- Oh non ! dit cette petite brune d’une dizaine d’année.

La petite T. est ravie, c’est moi à dix ans, j'aime les morts, les vampires, Frankenstein et Dracula.

Me voilà renforcée, nous sommes deux Moi à présent dans L’Appartement.

Est-ce que les autres vont se montrer ?

 


26 septembre 2016

Sésame !!! Merde, quoi Sésame !!!

La Porte de l'Appartement est fermée.

On dirait qu'elle est coincée, ça ne s'ouvre plus. 

Merdalors, j'allais, sans intention particulière, quand je me suis aperçue que La Porte ne s'ouvrait plus ! 

J'ai fait intervenir Le Grand Serrurier.

- Mais depuis quand doit-on passer par la porte ?

- Depuis qu'une certaine Taulière a mis les bouts, eh ! Lâcheuse ! dit Troudup, très fâché dis-donc.

- Un peu que j'ai les boules, se faire effacer par son auteur, c'est dégueulasse, chu orphelin depuis des mois! De sa mère, on s'remet, mais de son Créateur ! C'est pas humain. Des mois qu'ici les mots n'existent plus, des mois de silence, des mois que dans l'Appartement personne peut plus moufter. 

- POURQUOI??! Pourquoi ? dit la Rumeur.

- Pardon, je dis, je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas ce qui s'est passé.

- Jure que tu l'f'ras plus, jure ! dit Troudup encore furieux.

- Je ne peux pas, je ne sais pas si je recommencerai ou non.

- Bon tant pis, on la reprend la Pomponnette, dit Troudup plus fâché du tout. 

- Vous nous avez manqué, très chère, dit Dracula.

- Infiniment, dit Braise

Et tous les Gens de l'Appartement de gronder autour de moi comme une marée qui monte en bouillonnant un soir d'orage.

- Ils m'ont manqué aussi, je m'en rends compte à l'instant où j'écris ces lignes, à un point que je n'imaginais pas. Quelle est donc cette chose qui m'a prise et éloignée de vous, et d'abord de moi-même ?

 

Posté par Marite de Vos à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 avril 2015

L'Enflé

- Caisskidi l'Enflé ?

- Arghhh, il dit Argh dit Astrid qui traduit pour Troudup.

- Blurgh, borghhh, aschplaahh

- Si j'avais su que j'étais allergique au blarve, je n'y serais jamais allé, il a dit l'Enflé re traduit Astrid.

Les vacances, dit le docteur Tayeurt, on ne sait jamais ce qu'on va y trouver.

- Alors que la terre, dit Dracula, la terre natale, un peu humide, odorante et sombre, mmmhh.

- Absolument dit Braise qui ne bronze jamais.

- Qui aurait cru qu'il existait du blarve allergène? dit Fabienne, hein, comment est-ce qu'on aurait pu savoir une chose pareille ?

- Où ça, je demande ? Hein, où ça ? Vous étiez où pendant tout ce temps, j'ai fini par m'inquiéter.

- Fini ? Vous avez sans aucun doute commencé par croire qu'on ne reviendrait jamais dit Dolstein en enlevant ses lunettes, ses lunettes étranges.

- Dans la lune ? je demande, sur Saturne ? Mars ? A Carrhaix-dans-l'Oigne ? Personne ne répond ?

- Arghhh, arghhh,

sauf l'Enflé mais je ne comprends rien à ce qu'il dit.

D'ailleurs, je ne le reconnais pas, il est difforme, l'allergie sans doute, on pourrait l'appeler l'Oedème ce type, mais, 

- Dites-donc, dit Robert Dieu après avoir lui aussi enlevé ses lunettes, ses lunettes bizarres, d'où il sort celui-là ? C'est un clandestin ? On dirait un autochtone.

- AH! AH! AH! s'exclament Les Gens de l'Appartement, on l'a ramené de Là-Bas !!

- Mais d'où ? Mais d'où ! je voudrais bien que quelqu'un me réponde, on dirait que je ne suis plus La Taulière

- T'inquiètes ma Poule, dit Troudup, rappelle-toi, c'est toi qui nous écrit, juste là maintenant, regarde le clavier, ce sont tes doigts qui tapent.

- Exact. Alors, vous venez d'où ?

- Nous revenons d'une courte excursion, dit Paulette Dolstein...

- Courte ?!!! vous êtes partis depuis plus de deux mois!

- Courte excursion, poursuit Paulette, dans une autre dimension.

Dans cette dimension, dont je ne sais pas ce qu'elle est ni où elle est, tous Les Gens de l'Appartement sont partis le temps d'un éclair qui a duré deux mois pour moi. Pour moi dont ils sont les mois innombrables.

- Oh ben, dit Troudup, j'le r'connais l'Enflé, c'est l'serveur du bar de la Cinquième !

- La Cinquième avenue ? Vous étiez à New York ?

- La Cinquième Dimension dit Dosltein

- Wouaouh ! Ils m'épatent Les Gens, je ne sais même pas ce que c'est la Cinquième Dimension.

Personne ne sait dit la Rumeur, c'est pour ça qu'on y est allé voir, mais il va falloir trouver une solution pour l'Enflé.

- On peut pas l'garder dans c't'état dit Troudup, i tiendra jamais l'coup.

- Bon, je dis, ça c'est mon affaire, et hop, je le renvoie d'une virgule dans son monde, retour à la Cinquième.

Bienvenue à la maison je leur dis, vous m'avez manqué les gars.

 

Posté par Marite de Vos à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,