Rachel Lehmann

Hélène disait, c'est à maman de le faire, maman l'a fait, il était temps.

Mais oui alors, j'étais fière, j'allais apprendre tout le reste, les gâteaux, les bouillons, les cornichons, la langue au salpêtre, j'allais tout savoir, j'allais tout savoir!

Je commençais tout juste à apprendre, je marchais à peine dans les pas de ma mère, j'ai été la reine des zibeless le temps d'un soir, à Pessah, en 1943.

La salade Turquie

Mélanger une boite de concentré de tomates,

Une boite de purée de poivrons piquants,

Cinq gousses d'ail écrasées,

Deux bottes de persil plat haché fin,

Mettre au frais au moins une journée.

Servir avec du pain grillé.

La salade Turquie se garde des mois au frais, faites-en en quantité.

Le foie haché

Deux gros oignons jaunes

Le même volume de foies de volaille, (ça fait environ 350 grammes)

Deux (ou trois) œufs durs

Une cuillère à soupe de graisse d'oie (ou de canard)

Chauffer la poêle avec la graisse, y faire fondre les oignons en lamelles fines, les saler au sel fin pour qu'ils rendent leur eau,

Quand les oignons commencent à dorer, poser les foies dessus.

Couvrir, laisser cuire doucement.

Quand les foies sont cuits, cœur rose et moelleux, les débarrasser sur une planche à découper,

Réserver le jus dans la poêle,

Avec une feuille de boucher, hacher assez finement mais pas trop le foie, les oignons, les œufs durs, saler s'il faut.

Pour finir, ajouter, si nécessaire, le jus réservé.

Mettre au frais.

C'est tout.

Quand j'avais vingt ans, toutes les Rachel savaient le faire, mais moi, je le faisais très bien.